détail d'une actualité Suivi de la qualité de l'air suite à la piétonisation de la rive droite de la Seine

Le vendredi 09 septembre 2016

La qualité de l'air et l'exposition de la population aux polluants atmosphériques varient en fonction des sources de pollution (quantité et localisation) et des conditions météorologiques et topographiques qui favorisent ou non l'accumulation des polluants (temps anticyclonique ou perturbé). A titre d'illustration, l'agglomération parisienne a connu au printemps dernier successivement une très bonne qualité de l'air, du fait de très fortes pluies, puis une qualité de l'air dégradée, due aux effets conjugués de difficultés de circulation provoquées par les inondations et à une stabilité de l'atmosphère qui a favorisé l'accumulation des polluants près du sol. Début juin le long des axes à forte circulation, les concentrations de polluants présentaient des niveaux élevés dans l'ensemble de l'agglomération (sans toutefois atteindre des seuils d'épisode de pollution).

Toute modification notable du trafic routier peut avoir un impact sur la qualité de l'air et son évaluation nécessite de déployer des moyens de surveillance spécifiques, sur une période de plusieurs mois et sur un périmètre suffisamment large pour prendre en compte l'ensemble du territoire impacté. En effet sur le plan sanitaire, les études montrent que l'exposition chronique tout au long de l'année est plus importante que les pointes ponctuelles de pollution.

Airparif travaille actuellement au dimensionnement d'une étude de suivi de la qualité de l'air suite à la piétonisation de la rive droite de la Seine
qui permettra de tenir compte :

  • des variations temporaires de pollution liées à des modifications très locales de trafic (travaux, accidents...) ;
  • des modifications de comportement des automobilistes suite à la fermeture de la voirie, avec une phase transitoire puis la stabilisation du trafic une fois la mesure installée sur plusieurs mois ;
  • de l'influence de la météorologie et de la saisonnalité des polluants (hiver / été).

Comme toutes les études de l'Observatoire, ces travaux seront partagés avec l'ensemble des membres de l'association* et les résultats seront rendus publics.

 

* Le Conseil d'Administration d'Airparif regroupe tous les acteurs régionaux intéressés par la qualité de l'air : l'État (Préfet de Police, Préfet de Région...), les collectivités (Conseil Régional, Ville de Paris, Métropole du Grand Paris, départements...), les acteurs économiques et les associations de protection de l'Environnement et des consommateurs.

Camion laboratoire d'Airparif



Accès aux anciennes actualités d’Airparif