détail d'une actualité Lancement de la campagne de suivi de la fermeture des voies sur berges le 15 novembre 2016

Le jeudi 27 octobre 2016

La Ville de Paris a fermé à la circulation routière la voie Georges Pompidou sur 3,5 km à la rentrée 2016.

Une étude ad hoc a été proposée par Airparif pour analyser l’évolution de la qualité de l’air suite à cette décision, avec un suivi :

  • sur un territoire suffisamment large pour prendre en compte à la fois les voies fermées à la circulation et celles potentiellement impactées par ces modifications de trafic, à Paris et en proche banlieue.
    Au total ce sont près de 80 points de mesures qui seront installés,  dont un point tous les 300 mètres le long des voies sur berges.
  • sur une période suffisamment longue pour prendre en compte les variations saisonnières et l’évolution des comportements des usagers.  
    - Deux campagnes d’un mois chacune seront mises en place : l’une en automne 2016 et la suivante à 6 mois d’intervalle (été 2017).


Ce dispositif renforcé est mis en place spécifiquement  par rapport à la fermeture de cet axe, sur la rive droite de la Seine. Il ne fournira pas un état initial, avant la fermeture, et ne permettra donc pas d’évaluer l’impact avant/après de cette mesure. En revanche, il a pour vocation de suivre les modifications des niveaux de pollution sur le territoire concerné une fois cette restriction de circulation mise en place.      

Cette étude  sera  cofinancée par la Mairie de Paris et par Airparif pour une partie du matériel. Des financements complémentaires sont en cours de discussion avec la Métropole du Grand Paris et la Région Île-de-France. Elle se fera en collaboration avec le Service Parisien de Santé Environnementale (SPSE), partenaire historique d’Airparif, qui sera en charge d’une quinzaine de points de mesure. 

Comme pour toutes les études de l'Observatoire, ces résultats seront rendus publics. Ils seront notamment partagés avec l'ensemble des membres de l'association (collectivités, État, acteurs économiques et associations) et présentés dans les comités de suivi mis en place par le Préfet de Police et la Ville de Paris, la Région Île-de-France et  la Métropole du Grand Paris.

Description de l’étude

Polluants mesurés

Les polluants prévus sont des traceurs du trafic routier, même s’ils sont également émis par d’autres sources :

  • Les oxydes d’azote (monoxyde d’azote et dioxyde d’azote),
  • Les particules PM10 et PM2.5,
  • Le benzène (composé organique volatil cancérigène)

Durée des campagnes de mesure

Afin de prendre en compte des situations météorologiques variées et l’évolution du trafic liée à la modification des comportements des automobilistes deux périodes de mesure de 4 semaines chacune sont proposées : l’une en période hivernale du 15 novembre au 15 décembre et la suivante, à 6 mois d’intervalle, en période estivale, en mai-juin. 

Dispositif de mesure

Pour mener à bien cette étude, Airparif propose d’utiliser un dispositif complet s’appuyant sur différents outils : stations fixes du réseau permanent d’Airparif, stations mobiles, mesures d’appoint et outils de cartographie.

Chacune de ces techniques présente des caractéristiques qui lui sont spécifiques : polluant suivi, observations en temps réel ou en moyenne après analyses différées laboratoires, degré de précision, quantité de points de mesure, coût, …). Elles sont complémentaires les unes des autres et doivent être interprétés conjointement.
Ainsi, les stations de mesure fournissent des informations en temps réel de très grande précision en quelques points du territoire ; les capteurs d’appoint, moins précis, peuvent être répartis en grand nombre sur toute la zone d’étude pour renseigner sur une variation générale et une dispersion moyenne de pollution, et la modélisation permet de réaliser des cartes de la répartition spatiale de la pollution. Airparif profitera de ces campagnes de mesure pour réaliser des tests grandeur nature de matériel expérimental, pour compléter ses évaluations menées en laboratoire de métrologie depuis de nombreuses années.

A titre indicatif, la carte ci-dessous présente le plan d’échantillonnage envisagé. Le périmètre et la localisation précise des mesures est susceptible d’évoluer en fonction des éventuelles contraintes techniques liées à la mise en place les appareils de mesure aux emplacements pressentis (ligne électrique disponible par exemple) et des propositions des comités de suivi concernés.

Points de mesure des voies sur berge

 

Calendrier (prévisionnel)

15 Novembre – 14 Décembre 2016 : Campagne hivernale de mesure (4 semaines)

Fin Mars : Rapport intermédiaire – 1ers éléments de résultats suite à la campagne hivernale

Mai-Juin 2017 : Campagne estivale de mesure (4 semaines) 

Fin septembre 2017 : Publication du rapport complet (campagne hivernale et estivale)

 


Comme pour chacune des associations indépendantes pour la surveillance et de l'information sur la qualité de l'air en France, la mission d'Airparif s'exerce dans le cadre de la loi sur l'air du 30 décembre 1996 et de l'agrément confié par le Ministère de l'Environnement. A ce titre, et en application des décisions de son Conseil d'Administration, Airparif est garant de la transparence et de l'information sur les résultats de ses études.


 

Sur le même thème :

 



Accès aux anciennes actualités d’Airparif