détail d'une actualité Nouvel épisode de pollution

Le jeudi 29 décembre 2016

Airparif prévoit des niveaux soutenus en particules PM10 sur la région. Le seuil d’information et de recommandation (1er seuil) devrait être dépassé jeudi 29 et celui d’alerte (2ème seuil) vendredi 30 décembre. 

Cet épisode devrait toutefois être de plus courte durée, et moins intense, que lors de l’épisode de pollution de fin novembre-début décembre. Ce dernier avait duré 2 semaines. Pour un épisode hivernal, un des niveaux records de particules sur ces dix dernières années avait été enregistré dans l’agglomération parisienne le jeudi 01 décembre (146 µg/m3 en maximum sur la journée, en situation de fond).  

Bien que le trafic soit un peu moins important du fait des vacances de Noël, il est néanmoins toujours présent, en particulier sur les grands axes. De plus, la baisse des températures de cette fin de semaine entraine un recours plus important au chauffage. L’ensemble de ces émissions est ensuite amplifié par ce nouvel anticyclone. La région Ile-de-France, ainsi que d’autres régions françaises et européennes sont impactées par ces conditions météorologiques très stables qui aggravent les problématiques locales de pollution en favorisant l’accumulation des polluants près du sol (vents très faibles, fortes inversions de température et faible hauteur de mélange). 

En parallèle et avec la vague de froid actuelle, les émissions liées au chauffage sont en augmentation, avec une part non négligeable des particules issues du chauffage au bois. Ce dernier est susceptible d’émettre de nombreux polluants telles que les particules très fines, notamment si la combustion du bois n’est pas correctement contrôlée ou si le bois utilisé est mal adapté (bois mouillé, bois traité ou peint…). Les installations très récentes ou les grandes chaufferies limitent les émissions de polluants alors que certains appareils, tels que les foyers ouverts ou les poêles anciens, sont très émetteurs et ce pour un rendement énergétique moins intéressant. 

 

 

Mesures de restriction:

Les mesures d’urgence décidées par la Préfecture de Police concernent notamment le chauffage au bois, le trafic routier et les industriels. Le chauffage au bois d’appoint ou d’agrément est en effet interdit pendant l’épisode de pollution. S’agissant du trafic routier, des limitations de vitesse et le contournement des poids lourds sont mis en place. Les industriels soumis à autorisation diminuent leur production.

Voir site de la préfecture : http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Salle-de-presse/Communiques-de-presse/Environnement

Des mesures complémentaires sont prises dans certaines villes, telles que la gratuité du stationnement résidentiel.

 

Recommandations sanitaires:

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) souligne que la situation lors d'un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement ; il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d'aération et de ventilation. Pour les personnes sensibles et vulnérables, réduisez, voire évitez, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.

Plus de précisions sur la conduite à tenir en cas d'épisode de pollution sont disponibles sur l'Avis du HCSP du 15 novembre 2013 ( pdf - 140 ko) et sur le site internet de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France (ARS).

 

Plus d’informations: 

Dossier Ademe « Citoyen, Comment réduire la pollution de l'air ? » http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/pollution-lair-bruit/pollution-lair/dossier/comment-reduire-pollution-lair/participation-citoyens

 

Être informé quotidiennement et en cas d’épisode : bulletin quotidien d'Airparif



Accès aux anciennes actualités d’Airparif