détail d'une actualitéEpisode de pollution du 12 au 17 mars

Le lundi 19 mars 2012

 

Les niveaux de particules ont été très soutenus en Île-de-France du 12 au 17 mars, avec plusieurs épisodes de pollution consécutifs. Le niveau d’alerte a même été atteint jeudi 15 et vendredi 16.

Ces concentrations élevées étaient dues aux conditions météorologiques (peu de vent et recirculation des masses d’air) et aux sources de particules à l’échelle locale et européenne. L’origine de ce polluant est en effet variée, avec des sources directes (véhicules, industrie, chauffage, agriculture…) et indirectes (remises en suspension, transformations chimiques d’autres polluants ou transport de particules à travers l’Europe).

 

Recommandations sanitaires

Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CSHPF) souligne que la situation lors d'un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement ; il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d'aération et de ventilation. Il est recommandé aux patients souffrant d'une pathologie chronique, asthmatiques, insuffisants respiratoires ou cardiaques de respecter rigoureusement leur traitement de fond, d'être vigilants par rapport à toute aggravation de leur état et de ne pas hésiter à consulter leur médecin. Les patients asthmatiques qui sont sujets à des crises d'asthme déclenchées par l'effort peuvent, lors des épisodes de pollution atmosphérique, avoir recours à un bronchodilatateur inhalé en prévention, selon les recommandations de leur médecin traitant.



Accès aux anciennes actualités d’Airparif