détail d'une actualitéPrélèvements de particules sur le Boulevard Périphérique

Le vendredi 29 mars 2013

Le trafic routier représente une des principales sources de particules en Île-de-France. En 2012, le seuil réglementaire de 50 µg/m3 à ne pas dépasser plus de 35 jours dans l’année n’était respecté sur aucune des stations trafic du réseau Airparif. Sur le boulevard périphérique, au niveau de la porte d’Auteuil, les niveaux étaient même près de quatre fois supérieures à ce seuil.

Or, les particules déposées sur la chaussée et remises en suspension sous l’action du flot de véhicules contribuent à une augmentation des concentrations de ce polluant dans l’air. Cette source est encore mal connue mais sa quantification est importante afin de mieux la prendre en compte, notamment dans les prévisions et les modèles de pollution. 

Dans ce cadre, Airparif intervient dans une campagne de mesure menée par le CETEIF[1] en partenariat avec l’INERIS[2], l’IDAEA-CISC[3]/TNO et le LSCE[4]. Des prélèvements de dépôt atmosphérique présents sur la chaussée seront réalisés sur plusieurs voies de circulation dans Paris. La typologie des sites de trafic retenus pour ces mesures sont très diverses afin de dégager des caractéristiques pour chaque type de voie. Pour recueillir les particules déposées, la chaussée est aspirée sur 1 m2 de surface et les particules ainsi prélevées sont séparées selon leur granulométrie. Cette opération a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 mars sur le Périphérique. Les résultats de ces mesures feront l’objet  d’analyses chimiques et statistiques pour estimer la part de remise en suspension dans la contribution du trafic aux niveaux de particules mesurés en Île-de-France.

prélèvements de particules sur le Boulevard Périphérique

 


[1] CETEIF : Centre d’Études Techniques de l’Équipement – Direction régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Amenagement Île-de-France
[2]
INERIS : Institut National de l’Environnement industriel et des RISque
[3]
IDAEA-CISC : Institute of Environmental Assessment and Water Research – Spanish Council for Scientific Research
[4]
LSCE : Laboratoire des Science du Climat et de l’Énergie



Accès aux anciennes actualités d’Airparif