détail d'une actualité Webinaire sur le lancement du nouvel indice de qualité de l’air

Le mardi 15 décembre 2020

À l’occasion du nouvel indice national de qualité de l’air, ou nouvel indice ATMO, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2021, Airparif a organisé un webinaire à destination des collectivités franciliennes, des agences et services de l’État, des acteurs économiques et des associations citoyennes.

Ce webinaire, qui a réuni une centaine de personnes, a permis de présenter aux participants les modalités d’élaboration de ce nouvel indice, les changements notables par rapport au précédent indice ATMO (diffusé par Airparif depuis 1994), et par rapport à l’indice de villes européennes Citeair (développé à travers un projet européen coordonné par Airparif et diffusé depuis 2011). Le webinaire est revenu aussi sur  les conséquences de ce nouvel Indice Atmo sur  l’information diffusée  quotidiennement sur  la qualité de l’air en Île-de-France par Airparif.

Indice Atmo appliqué à Airparif de 1994 à 2020

Indice Citeair appliqué à Airparif de 2011 à 2020

Indice Citeair appliqué à Airparif à partir de 2021

Le nouvel indice ATMO, adopté par le Ministère de la Transition Écologique après consultation du Conseil National de l’Air et des AASQA (Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air), dont Airparif, intègre plusieurs évolutions majeures par rapport à la précédente version :

  • Une intégration des particules fines PM2.5 dans le calcul de l’indice ;
  • Une mise en cohérence avec les seuils de l’indice européen proposé aux États Membres par l’Agence Européenne de l’Environnement en 2019 ;
  • Une information plus fine, à l’échelle de chaque commune et de chaque EPCI.

L’entrée en vigueur de ce nouvel indice devrait entraîner une augmentation notable du nombre de jour où l’indice est « mauvais » ou pire. Cela ne sera pas dû à une dégradation de la qualité de l’air, qui continue à s’améliorer en Île-de-France, mais bien à l’évolution des méthodes de calcul (intégration des particules fines PM2.5, polluant à fort enjeu sanitaire surveillé par Airparif depuis 1999, et seuils plus restrictifs pour l’ozone et pour le dioxyde d’azote).

Étant donné les nombreuses interrogations que ce changement d’indice pourrait entraîner de la part des citoyens et de la société civile, Airparif a souhaité organiser ce temps d’échange et d’information afin d’accompagner ses adhérents et les collectivités franciliennes dans la compréhension de ce nouvel indice et dans leur communication autour de celui-ci, remplissant ce faisant sa mission d’accompagnement qui est au cœur de ses activités.

Cette attention particulière se prolongera en 2021 pour s’assurer de la bonne diffusion et compréhension de ce nouvel indice. Ce dernier sera diffusé sur la version de démonstration du nouveau site internet d’Airparif dès le 17 décembre 2020. Les différents outils de diffusion de l’indice de la qualité de l’air (API, portail open data…) seront mis à jour pour rendre accessible à  tous ce nouvel indice de la qualité de l’air à partir du 1er janvier 2021.

Pour aller plus loin :

 



Accès aux anciennes actualités d’Airparif